Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

‎22 Tevet 5780 | ‎19/01/2020

Scroll to top

Top

Juifs du Liban, la nostalgie du paradis perdu

Juifs du Liban, la nostalgie du paradis perdu

RENDEZ-VOUS EN FRANÇAIS, CON PASCAL ROY – Des tombes ont récemment été endommagées dans l’unique cimetière juif de Beyrouth à la suite d’un éboulement provoqué par des pluies torrentielles. L’occasion de revenir sur la communauté juive du Liban, dont l’on ne recense plus officiellement que 29 membres. Paradoxalement, le Liban était le seul pays arabe dont la population juive avait augmenté après la Déclaration d’indépendance de l’État d’Israël en 1948. Mais, au fil du temps, la réalité les a écartés de ce coin de paradis perdu, notamment suite à la crise du canal de Suez en 1958 et la guerre civile libanaise (1975-1990).